La première impression est déterminante. C’est pourquoi je mets autant de soin à me préparer. Dans la mesure du possible, je cherche continuellement à paraître sous mon meilleur jour, au cas où – certaines belles rencontres, après tout, sont le fruit du hasard, et cela les rend d’autant plus précieuses et mémorables. 

Mais lorsqu’une rencontre a été prévue – programmée, si l’on veut balayer d’un revers de main tout aspect romantique – alors aucun détail ne doit être négligé. On y va pour donner le meilleur de soi-même ; on a bloqué un créneau pour ça dans sa petite vie bien huilée, donc on se donne les moyens, en prenant le temps qu’il faut. On doit se motiver en se disant que la peine que l’on se donne sera payée d’efforts en retour. 

En bon connaisseur, je sais qu’il va tout de même falloir être court et précis dans mon apprêtement, chose impossible sans une petite aide de la nature, qui apparaît toujours vierge et blanche comme ce qui est originel.

Je prends donc une ligne, pour ne pas perdre mon temps, qui manifestement est fait d’argent et de montants.

Il me faut une musique de fond… J’imagine que Lorn – Acid Rain fera l’affaire. Tout est pensé pour me rendre docile, tout est fait pour me rendre chienne, dans sa servitude souveraine. 

Je prends une douche rapide. 

Le rendez-vous d’aujourd’hui, celui qui va transformer ma vie, et pour longtemps, est programmé, justement. Je sais ce que j’ai à faire. Et cela tombe bien, j’aime plutôt ça. La préparation, je veux dire. 

Le rituel est toujours à peu près le même. Je pose contre le miroir ma station MP3. Je sélectionne la playlist « Beyoncé en live ». Les premiers applaudissements. Le spectacle peut commencer.

 

signature-2

Ajouter votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.