Skip to content

21h24

Je n’aurai ni famille ni Noël, je serai sans amis, sans problèmes, ni famine ni prix Nobel, ni talon d’Achille, ni de talent exceptionnelle. Je n’aurai pas de larmes, pas de cris, il n’y aura jamais de vacarme, ni d’écrits circonscrits, je serai l’incendie sans flamme.

Je n’aurai pas de haine, pas d’amour, je serai effacé de ta peine, impuissant dans ta bravoure, inexistant dans ta souveraineté souveraine. Je n’aurai pas de vie, pas de joie, il n’y aura que la soumission comme envie, sans choix, sans pourvoi, je serai l’assouvi avec poésie.

Je n’aurai, je ne serai, car je n’ai jamais été et ne serai plus, mais si vous saviez à quel point j’aurais aimé être.

signature-2

9 Comments

  1. (peut être mon préféré)
    Exister par la négation, c’est exister quand même, non ?

    • monsieur wolgan

      Entièrement d’accord avec vous. 👍🎈😉

  2. Bon jour,
    On dirait un vague moment de lucidité disqualifié à la première pente de la ligne, à l’édifice d’un défi qui se joue d’un déni d’exister par l’atrophie d’une réalité …
    Max-Louis

    • monsieur wolgan

      Tout à fait Max-Louis, c’est un déni et une acceptation en même temps. Merci pour votre commentaire

  3. « J’ai toujours aimé le désert. On s’assoit sur une dune de sable. On ne voit rien. On n’entend rien. Et cependant quelque chose rayonne en silence ». (St Exupéry, Le petit prince).

    C’est ce que m’inspire votre belle poésie et l’image superbe qui l’accompagne, épurées de tout superflu, de toute fioriture, une retraite au plus profond de soi qui respire la plus parfaite quiétude. Être simplement, intensément. Merci.

    • monsieur wolgan

      Bonjour, très belle citation de St Exupéry, cette photo, je l’ai prise au japon pendant un voyage, j’étais sur une île musée ou étais positionné un peut partout des œuvre d’art et il y avait surtout ce ponton avec une vue extraordinaire sur la mer, ça donnais envie de repos et de réflexion. J’ai écrit ces quelques lignes à ce moment et mon ami m’a pris en photo, quelque retouche graphique plus tard, je publie tout et regarde avec admiration votre commentaire.
      Merci pour vos quelques mots qui me vont droit au Coeur comme à chaque fois.

    • monsieur wolgan

      Devenir ce que l’on souhaite être sans rien, sans aucune aide, sans aucun moyen.

Ajouter votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.