20H07

C’étaient trois tentatives de suicide pour un trois zéro !

Trois ambitions pour un seul chaos, trois essais pour trois échecs réalisés avec brio. Il avait tâché d’attenter au peu qu’il était, mais à force d’attentats déjoués il comprit que le jeu qu’il campait était le mauvais. Ni la lame, ni la pilule et encore moins la noyade n’avaient réussi là où il savait que la défaite l’emmènerait loin de ces quelques incartades désavouées. 

C’étaient trois tentatives de suicide pour un trois zéro ! La dernière bien que remplie d’eau lui avait permis de reprendre un souffle nouveau après avoir découvert qu’en bas la lumière était plus belle vue d’en haut. Trois ambitions pour un seul chaos, trois échecs pour une esseulée raison. Vivre était alors l’unique solution. Mais quels jeux lui restait-il à interpréter ? Avait-il une autre manière de mener la guerre contre celui qu’il était, mais ne souhaitait plus devenir ?

Un, deux, trois, zéro, cela ne parait rien, mais quand on calcule le temps qu’il lui a fallu, à trancher cette énigmatique problématique  réalisée avec brio… on comprend la fatigue et le désir du renouveau. Le jeu qu’il campait était le mauvais, les divertissements asociaux ont souvent été les plus immoraux. Mais qui pouvait à présent l’accompagner dans un nouveau délassement dont il ne connait ni les règles et ni les gains que l’on peut remporter. 

Trois essais pour trois échecs concrétisés, et une solitude dont il maîtrisait plus que parfaitement les modalités pour l’escorter. Vivre était alors l’unique solution, mais comment demeurer lorsque que la mort était le seul but, qu’il s’était fixé depuis le moment où la pensée lui fit matérialiser qu’il était décalé, face à tous ceux qu’il n’osait aborder. Un, deux, trois, zéro, cela ne parait rien, mais ce rien était un tout qui lui faisait un mal insoutenable et qui ne le menait à rien.

Un, deux, trois, zéro, il prit le temps de retrouver son souffle et choisit un jeu de balle pour passer au second niveau. Un, deux, trois, on tire et le monde retourne à zéro. 

Thank you for your support

ご支援ありがとうございます

€5,00

2 commentaires sur “20H07

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s