04H06

L’œil s’était posé juste le temps d’un mouvement, mais cette rotation donnait déjà le rythme d’une musique qui irrite celui qui n’avait pas prévu l’écroulement extralucide d’un sentiment émérite. Appuyer une seconde l’œillade sur lui avait procuré une folie ingérable, une panoplie de perceptions qui étaient indécelables auparavant fit une apparition indéniable aux considérations de tous.

Il était conquérant, étonné et incertain, mais c’était l’incisif, le pénétrant et le soupçonneux furtifs. Le tour d’horizon était magnétique, la concupiscence électrique, et l’ocelle papillotante de déraison. Il observait, sans être regardé, il contemplait scrupuleusement les réflexions qu’on ne lui lésinait. La mirette s’était posée juste le temps d’un mouvement, mais ce petit peu de moment, lui avait suffi à analyser et estimer les économies de paroles et de durée qu’il pouvait exécuter à ne pas rester et à fermer ces yeux qui ne se veulent que larmoyants face à ces bouts de chandelle d’humanité désencadrés. 

Le tour d’horizon était magnétique, la concupiscence électrique, il adorait observer, mais paniquait quand c’était lui qui était la finalité des vues appuyées, timides ou convenablement mal aimées. Seul lui face à son regard vide devant un miroir pouvait répondre à ce manque évident d’objectivité. L’œil s’était apposé juste le temps d’une allégeance, mais mouvementé par des considérations désabusées il baissa les rétines pour oublier un moment qu’il était celui que l’on ne pouvait apprécier. 

Thank you for your support

ご支援ありがとうございます

€5,00

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s