16H13

Je suis en train d’écouter Frank SINATRA  « The way you look tonight » …
Avez-vous déjà confondu le rêve et la réalité ?
Ou volé quelque chose en ayant l’argent pour l’acheter ?
Peut-être que j’étais fou… Ou peut-être que j’étais juste un garçon interrompu.
La folie ce n’est pas être cassé, ou enfouir au plus profond de soi de noirs secrets.
C’est vous, ou moi, amplifié.

Si vous avez déjà fait un mensonge avec délectation, si vous avez déjà souhaité rester un enfant à jamais…

Je suis fou, oui complètement fou, j’aime l’hiver et l’automne, je suis un fan des chansons déprimantes qui donnent envie de pleurer et de se donner deux ou trois coups de lame de rasoir sur des veines à peine dessinées, je pense tous les jours que l’espace n’est pas infini, je suis sûr et certain que nous sommes tous des manipulés de la vie, des marionnettes, mais ce qui me rend plus fou que tous les autres gens, c’est que je pense penser comme personne d’autre, je veux tout faire pour ne pas ressembler à vous, à eux ou à lui, je ne suis pas tout le monde, vous n’êtes pas personne, on est tous quelqu’un, vous devez vous dire que l’intro n’a aucun rapport avec la suite de mon texte, mais enfoncez vos yeux entre les mots et regardez bien ce que j’ai écrit, je signale que nous faisons tous les mêmes choses, mais probablement à un degré différent.

Je suis fou, oui je suis bel et bien fou, je raconte des choses qui n’ont ni queue ni tête, et d’ailleurs je n’ai plus de tête, non je ne pense plus, j’agis, je ne veux plus, j’espère, je ne crois plus, je me persuade, je ne suis plus, je copie, je ne souris plus, je fais semblant, ma vie est malsaine, elle est trop forte en émotions, il y a trop de sensations d’incompréhension, trop de souffrances et pas assez d’enfance, le pire est que je le vis bien, j’aurais pu devenir psychopathe ou névrosé, mais il n’en est pas tant, non car je suis quelqu’un qui repars de rien, je suis la génération chien, mais il y a encore ce regard qui me trahit, alors je change et rechange tout, je ne dors plus par terre, non je dors sur du mou, alors que le solide m’allait très bien, mais l’homme ne comprend pas, alors je me terre et m’enterre, je ne mangeais qu’une fois par jour par manque d’envie, maintenant je me gave pour m’éviter les souvenirs, mais on ne me voit pas vomir cette honte, je m’efforce de faire des efforts, ce ne sont pas des efforts dignes des plus grandes considérations, non juste des choses qui sont à mon niveau, je tends à devenir ce que je dois être, devenir ou souffrir.

Je suis fous, oui je suis bel et bien fous, je raconte des choses qui n’ont ni queue ni tête, et d’ailleurs je n’est plus de tête, non je ne pense plus, j’agis, je ne veut plus, j’espère, je ne croit plus, je me persuade, je ne suis plus, je copie, je ne sourie plus, je fait semblant, ma vie et malsaine, elle et trop forte en émotions, il y a trop de sensation d’incompréhension, trop de souffrance et pas assez d’enfance, le pire et que je le vie bien, j’aurais pue devenir psychopathe ou névrosé, mais il en et pas tant, non car je suis quelqu’un qui repart de rien, je suis la génération chien, mais il y a encore ce regard qui me trahis, alors je change et rechange tout, je ne dort plus parterre, non je dort sur du mous, alors que le solide m’aller très bien, mais l’homme ne comprend pas, alors je me terre et m’enterre, je ne mangeais que une fois par jour par manque d’envie, maintenant je me gave pour m’éviter les souvenir, mais on ne me voit pas vomir cette honte, je m’efforce a faire des effort, ce n’est pas des effort digne des plus grande considérations, non juste des chose qui sont a mon niveau, je me tente a devenir ce que je doit être, devenir ou souffrir.

Texte du 27-04-2005

signature-2

Ajouter votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.