Du sang, du sperme, du speed.

Le corps en vague à l’âme, la semence se fait dramatique dans le dramaturge, la stupéfiante est faite de stupéfiants haut de gamme, l’hérédité est immature de thaumaturge. Le sang, le sperme et le speed, la réalité d’une génération épidermique dans son épiderme, le symbole d’un monde en changement radical et stupide, la véracité d’une obéissante défonce dans son interne. 

La graine qui pousse dans une cervelle superficielle de frivolité, la téméraire évidence que la tangibilité se fait imprévoyante, le fait est fait de faits concrets et évidents d’objectivité, le monde ancien meurt pour un monde mortel de triste nouveauté. 

La saignée, le spermicide, et le speed, le vrai d’une chimère imprudente, le faux d’un fantasme insipide, la fin d’une humanité rassurante. De l’hémoglobine, du foutre et de la cocaïne. Voici ce qu’ils retiendront de notre génération héroïque, de son héroïne seringuée avec délectation assassine.

signature-2

3 Replies to “13h57”

  1. Bon jour,
    Transmutation d’un temps partiel au sirop amer du changement, il est possible que la retenue sera la division de notre multiplication d’égarements et le jugement ne sera pas dernier et les dividendes seront lourds à porter …. l’addition salement salée au risque de soustraire une bonne part d’un potentiel de ressources ….
    Max-Louis

Ajouter votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.