Skip to content

13H15

Quand j’ai dit que je resterais, je disais ici, sur cette terre d’accueil, car j’ai bien tenté de me tirer une balle entre deux murs et deux yeux, mais je n’ai jamais eu le courage de tirer, jamais, je suis trop peureux, j’ai peur de l’inconnu et du mauvais oeil  !

Et je ne me sous-estime jamais, je sais ce que je suis, et je reste toujours réaliste, la preuve je demande l’impossible, l’irréalisable, mais je le demande avec une imagination réalistement optimiste.

Sachez une chose, tous mes textes sont spontanés, quand je me bloque devant cette écran réel avec des écritures irréelles, je ne sais jamais ce que je vais écrire, je ne prévois rien, et puis à un moment il y a un souvenir qui vient, et je me décide enfin à écrire ce que mon cerveau pense !

Une goutte envahit mon œil, 
Impossible de la retirer, 
Trop grosse pour moi, 
Alors elle devient rivière, 
Et ne cesse de couler, 
La rivière noie mes joues,
Puis mes lèvres pulpeuses,
Un goût salé harcèle ma bouche, 
Je hurle de joie, 
J’entends le retour de mon hurlement, 
Mes oreilles sifflent,
Je trombe sur le carrelage, 
Froid et dur, 
Je me casse les os, 
Je me vois dans le reflet d’une vitrine….

Et enfin je peux me dire qu’un début commence.

Be First to Comment

Ajouter votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.