Skip to content

12H43

Jouons, jouez à la carte de la vérité, allez-y souriez de bonheur d’un jeu journalier et sentimental, un sentiment d’abus oral, allez-y considérez-vous comme dans une partie de poker, soit tu bluffes soit tu te couches, allez-y faites-moi peur, rire, pleurer, faites-moi rêver, faites-moi vivre une bonne fois pour toutes, faites-moi envie d’une envie, faites-moi faire des choses marrantes. Je veux vivre, je veux vous voir…

Vivre, on en a besoin, alors allons-y vivons, jouons, rêvons, donnons, il nous faut des airs de Yann Tiersen, des je t’aime à la pelle, et un air de film quand on marche dans nos rues poubelles.

C’est mon inspiration qui est partie dans un camion, c’est la vérité que je vois rouler, c’est mes sentiments qui tournent à l’entêtement, c’est de l’essence de haine qui a fait rouler ma peine, c’est le pire qui m’a fait rire sur cette voie nationale du parlement de l’amour, c’est pour un monde meilleur que j’ai sauté de ce pont, c’est pour mieux m’admirer que je me suis vu me refléter dans l’eau des regrets, et c’est pour me défigurer que je m’y suis cogné. 

J’avais besoin de sauter, besoin de faire monter l’adrénaline en descendant une infime et minime minute, j’avais besoin de crever le temps d’un rêve, le temps de me dire qu’il fallait que j’en profite, le temps de me dire que j’étais bien vivant, le temps de me dire que j’étais aimant…

Be First to Comment

Ajouter votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.