Votre stupidité, niaiserie, balourdise et idiotie affairent vos démons et vous remplissent de fantômes. Vous ingurgitez les informations macabres sans aucune repentance, et comme de déplorables indigents, vous vous empiffrez de repas malfaisants, acerbes et acrimonieux, quitte à en payer le prix en hématomes.
Pas un de nous ne vit avec la repentance, le remord ou l’attrition. Nous continuons à regarder nos écrans fumés sans correction ni gommage.
Ni la honte, ni nos propres ratures ne nous donnent l’envie de la rectification ou de la modification. Les révélations sont des confessions faites sans prêtre ou des confidences dites à un traître. Nos oreilles écoutent la taciturne évidence, nos yeux inspectent la vergogne pour qu’ensuite notre entendement ôte sans transgression la bassesse de nos abjections.
Nous nous drapons de vêtements succubes et espiègles, cousus par des fils de frénésie et des matières d’enthousiasme maudit. La vue regarde le cinéma échéancier de la déchéance d’une réalité déchirée, on s’alarme de tant de déclinement et de dégradations de personnes si inhumainement costumées de soie décrépite par des mites de leurs faits réalisés avec dégénérescence affublée d’une ruine renfrognée.
Pas un de nous ne vit avec la repentance, le remord ou l’attrition, nous examinons sans culpabilité, sans vis-à-vis, la vision d’une vue sans yeux et sans compassion à la vue d’une comparaison sans droit de regard de la part de ceux qui ne cherchent que le regard d’une veuve noire qu’ils sont, à cause de leurs inactions dont ils aiment s’abreuver.
signature-2

Ajouter votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.