Skip to content

11H04

Tu m’avais promis…. Promis et encore promis ! Tu me l’avais dit et encore re-dit, toujours des promesses, toujours des paroles toujours des dires. J’y ai cru à tes affirmations, à ta parole et à ces faits, mais ta langue n’était qu’un discours dans l’énoncé, mais avec un propos qui m’était dans une relation sans engagement. Ton vocable m’était une obligation de serments que je n’écoutais qu’avec des déclarations de propos à peu près compréhensibles tant les allégations étaient des bruits courts que je ne pouvais entendre. 

Tu m’avais promis…. Promis et encore promis ! Tu me l’avais dit et encore re-dit, toujours des promesses, toujours des paroles toujours des dires. Mais les mots si emplis d’émotions me font à présent rire d’un racisme que je te voue à cause d’une aversion que tu ne noues. Je suis seul d’un désir répugnant, mais qui avec une empathie antipathique te rendra néant quand mon cœur cessera de battre pour toi tout en sachant que tu le tenais et le tiendras jusqu’au bout des temps dans le creux de tes doigts. 

Tu m’avais promis…. Promis et encore promis ! Tu me l’avais dit et encore re-dit, toujours des promesses, toujours des paroles toujours des dires. Mais aujourd’hui je ris, à gorge déployée de rire, je ris d’une vie que je ne vis, je ris d’un ami que je vis dans la virulence, je ris d’un souci qui fit et re-fit mon accompagnement dans une vie qui ne peut me faire vivre tant elle me rit au nez d’un mépris qui ne m’a jamais fait rire. 

Tu m’avais promis…. Promis et encore promis ! Tu me l’avais dit et encore re-dit, toujours des promesses, toujours des paroles toujours des dires. mais pour une fois avec une larme, des pleurs qui laissent un sanglot gémissant pour que ce texte me soit une lamentation de plainte que je ne pourrais te faire tant tu as ri en tombant dans le ravin de tes espoirs. Tu m’avais promis…. Promis et encore promis ! Tu me l’avais dit et encore re-dit, toujours des promesses, toujours des paroles toujours des dires. Mais la pleurnicherie de ma vie n’aura que permis une rigolade pour une mort de rire. 

Be First to Comment

Ajouter votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.