Je suis maintenant habillé et accoudé à la coiffeuse. Elle est très bien éclairée, je vais pouvoir faire du bon travail. J’applique mon fond de teint, mon mascara, mon crayon à sourcils. Je me mets du baume à lèvres repulpant. Je tire de sous mon tabouret un petit sac week-end en crocodile. C’est mon bagage le plus lourd. Il contient quelque trente parfums que je préfère avoir sous la main lors de mes déplacements. Le moment venu, j’aime avoir le choix. J’en vaporise un peu plus que nécessaire. Je termine en accordant un soin tout particulier à mes cheveux. Beyoncé en est aux rappels.

 

signature-2

Ajouter votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.