08H54

Quand je souris je pleure.


Il est 08H54, cela fait un moment que je ne me suis pas cogné à ce clavier, cela fait un moment que je ne me suis pas explosé les yeux sur cet écran surpuissant, qui à force d’être regardé nous annonce les effets de la fatigue et des regrets !

Aujourd’hui je vais vous écrire, je ne sais pas trop quoi encore ; mais je vais vous écrire, aujourd’hui je ne vais pas vous dire que je suis perdu, non car à la fin vous devez en avoir vraiment marre, alors je vais juste vous simuler un bonheur irréel, je vais vous rassurer et vous dire que tout va bien, je vais vous dire que je suis dans un bonheur intense et infini !

Oui tout va bien,

Tout va très bien,

Tout va trop bien,

J’écris mais il n’y a pas de piano, non il n’y a pas de musique qui signe mes notes et mes fautes, il y a un groupe de personnes derrière moi qui parle d’abrutissement générationnel dans un monde socio-culturel fait de snaps et d’instagram irréels, dans ce groupe il y a vous, oui il y a vous, même si vous ne parlez pas mais que vous photographiez ce que vous n’êtes pas ni ne serez jamais,  on sait que vous êtes là, on sent votre présence, oui même si vous ne dites que « oui » ou « hum » et parfois des « hein hein », on sait que vous êtes là dans vos hashtags et vos déflagrations de génération.

Bref je ne suis pas seul avec mes pensées, je ne suis pas seul donc en réalité ce texte ne me ressemble pas et n’est pas vraiment écrit avec ma foi.

Ajouter votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.