08H32

Soyons amis, mon camarade je vous en supplie, certes je vous trouve des plus jolis, mais s’il faut, comme choix de survie, que nous ne soyons que des amis, qui ne cessent d’être des compagnons de vie, alors j’accepterais cette repentance pour pouvoir une nouvelle fois admirer ce beau sourire, que vous me faites quand je vous fais tant rire. Mon intime, mon amant, mon allié ne vous en allez pas pour d’autres visages déformés, je suis celui que vous devez admirer, je suis votre ego, votre altéré et votre sigisbée. Soyons amis, mon camarade, je vous en supplie, je tairai avec force l’affection, je mettrai en silence l’adoration et en mutisme la dévotion culte que je vous porte avec ferveur et piété. Soyons amis, mon camarade, les passions et les inclinations sont déjà dans l’anonymat, les flammes et le feu de mes mots ne sont plus que des bavardages dans une foule unie dans un acte de folie à demi-mot. S’il faut, comme choix de survie, que nous ne soyons que des amis, je prostituerai mon amour pour que je puisse, pour votre plaisir, vous payer en amitié. 

Mon intime, mon amant, mon allié ne vous en allez pas pour d’autres visages déformés, car jamais je ne tiendrai une seconde loin de cette odeur qui ne cesse de me rassurer. Soyons amis, mon camarade je vous en supplie, j’accepterais cette repentance pour pouvoir une nouvelle fois admirer ce beau sourire que vous me faites quand je vous fais tant rire. Je vous le jure sur votre tête à vous l’homme qui êtes ce que j’ai de plus cher, que jamais plus je ne vous aimerai d’un amour inconditionnel tant votre amitié m’est un besoin de survie naturelle.

Certes, je vous trouve des plus jolis, mais s’il faut, comme choix de survie, que nous ne soyons que des amis alors mes yeux vous seront déposés aux pieds comme gage de promesse endurcie. Soyons amis, mon camarade, je vous en supplie, soyons amis.

Ajouter votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.