L’attention d’une tension…

Je suis ton objet, le temps d’une nuit, ni plus ni moins, fais de moi ce que tu veux, prends-moi dans tous les sens, fais-moi brûler mes sens, vas-y à coups de hanches. Ne me juge pas sur ce que je laisse paraître, je ne suis que ton reflet. Prends-moi par les hanches, emmène-moi loin de tout ça.

J’ai mon corps qui transpire, des gouttes qui coulent le long de mon visage, elles glissent lentement et atteignent mes fesses tout juste découvertes. Je suis là, étendu sur le sable chaud et mon torse brille de toute cette ardeur qui envahit ma personne. Je glisse un de mes doigts, lentement, puis un autre, pour arriver à la jouissance insolente, je t’attends toi.

S’il te plait, regarde-moi, fais de moi un roi, prends-moi par la main, dis-moi qu’il n’y a que moi ici-bas, fais-moi rêver, dis-moi que je suis celui que tu attendais, dis-moi que je suis ta destinée, fais-moi enivrer tes pensées.

 J’ai besoin de toi là où je suis, j’ai besoin de ta force, de tes bras en moi, porte-moi dans un autre monde, fais de moi ta joie. Prends-moi contre ce mur et rappelle-moi que je suis en vie, prends-moi contre ce ravin, et rappelle-moi mon destin …

Intoxique-moi, baise-moi, déteste-moi, viole-moi, prends-moi, suce-moi, rappelle-moi que je suis là, oui bien là, en vie contre toi. Mange-moi à coups de poing, prends-moi à coups de fraise chantilly, je te veux dans un désir noir et intense, fais-moi crier jusqu’au bout de la nuit, fais péter un câble à ta ville sous les hurlements de ma jouissance …

Je suis toi, le temps d’un moment qui n’appartient qu’à moi … Save me from myself, un ange qui n’a d’angélique que le visage, le reste est diabolique et rempli de violence intense, je ne suis moi qu’à travers une image que je me suis créée pour que personne ne puisse douter de ce que je suis, j’aime à faire croire que je ne suis qu’un autre.

À coups d’héroïne, je me surprends à me dire que la cocaïne me permettrait de croire que je suis à l’extase d’une vie trop héroïque, pour être réalisable, sous peine d’être déraisonnable …

Le côté noir d’un ange blanc, le côté blanc d’un homme noir.

signature-2

12 Replies to “06H01”

  1. J’adore de style d’écrit, cette façon de penser pour ressentir les choses qui vous semblent impossible à vivre, de celles qui ont fait mon passé mais dont la raison a détruit la passion sauvage, et de ce fait, à quoi sert la raison, si la vie en devient fade..

    Vous me faite penser un peu à Xavier Dolan, qui lui dans ses films va aussi au bout de ses sujets qu’ils soient tabous ou violents de désirs inassouvis.

    Merci d’avoir raviver une petite flamme endormie et surtout, bonne continuation.
    Bien à vous.

    1. Bonjour Gaël, votre message m’a énormément touché. J’ai particulièrement apprécié la comparaison intuitive avec Dolan qui fait un travail somme toute « extraordinaire »… je vous remercie pour votre message et j’espère sincèrement que vous continuerez à suivre mon travail. Monsieur Wolgan.

Ajouter votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.