Skip to content

02H18

Un pas devant l’autre, je suis là, admire ces hanches déformées par la danse et la violence, un pied devant l’autre regarde ce corps qui se fond dans la masse humaine, tête en l’air je marche sur leurs pas, je tente de créer un chemin sur les parchemins de la haine et d’incompréhension mentale, la rage au ventre je les battrai tous un par un, je suis la force en altitude, la puissance en plénitude, regarde ce que je suis, ignore ce que je deviendrai, elle est belle ma démarche, elle se veut déterminante et insouciante, deux opposés qui se doivent de s’attirer sous le coup des regards incessants. Mais vas-y regarde ce que mes jambes font, elles se battent contre le vent des paroles, elles dérobent le souffle des ignobles, pose tes yeux sur ce dos cambré par le poids des regrets inexistants en apparence et percutants en sous-traitance, regarde-le se relever, regarde cette beauté intérieure, regarde ce que le monde a pu faire d’un homme aux pieds déjà dans la tombe, regarde, regarde et dis-toi que même toi tu ne résisteras pas à la destruction approximative et lente de tes ambitions …

Car je suis ce que tu dois être.

Be First to Comment

Ajouter votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.