23H10

Je vous assure, j’ai peur, infiniment peur, extrêmement peur, incomparablement peur. Oui peur de devenir ce qu’ils sont.

05H14

Hier l’automatique n’était qu’une arme, aujourd’hui l’arme se nomme symptomatique, demain la balle aura la gravure du psychosomatique.

16H39

J’y ai cru mon ange, je me suis fié à toi, mais les fluctuants de choix et les comparaisons de voix ont fait qu’aujourd’hui je ne suis que le piétinement de l’ombre de moi-même avec aucune concession.

19H33

Vous savez j’ai vieilli, je me vois parfois dans le reflet de ma vie, et je vous le jure, ce n’est pas joli. Mon cœur a échoué sur les idées que je me faisais et mes points de vue sont devenus des défaillances insensées qui ne cessent de me perturber.

00H37

Trois, deux, un, clap de fin, on est tout seul, on est serein.

13H15

Sachez une chose, tous mes textes sont spontanés, quand je me bloque devant cette écran réel avec des écritures irréelles, je ne sais jamais ce que je vais écrire, je ne prévois rien, et puis à un moment il y a un souvenir qui vient, et je me décide à écrire ce que mon cerveau pense !

12H19

Certaines choses doivent être montrées au monde entier, d’autres cachées pour l’éternité, toi et moi faisons partie de la seconde catégorie.

03H58

On se prend un coup de 39 mini mètre en pleine tempe, ça nous déchire le crâne tellement ça fait du bruit.

08H54

je ne suis pas seul avec mes pensées, je ne suis pas seul donc en réalité ce texte ne me ressemble pas et n’est pas vraiment écrit avec ma foi.

02H26

Le regard avait l’absence d’humanité des années 1940, la vue m’était massacrante tout en étant encourageante.

17H01

Je t’aime encore plus en vrai, je t’aime encore plus car tu es ma destinée, quoi que je dise quoi que je fasse je savais que je finirais dans tes bras pour l’éternité.

08H32

Soyons amis, mon camarade, je vous en supplie, soyons amis.

01H40

Même quand on est adulte, il y a des choses que l’on ne nous explique pas, alors on ne comprend toujours pas, on demande des explications, on demande et ils n’entendent que ce qu’ils veulent.

19H20

Aujourd’hui je suis un adulte, un adulte en mal de vivre, un homme qui ne vit que pour la vie car il a peur de la mort.

13H47

Oh toi tu ne sais pas à quel point je te déteste, à quel point je voudrais que ton cœur n’existe pas, à quel point je te trouve inutile dans ton utilité.