16H11

Pour ton Cœur j’effacerai au blanco les lâchetés de tes frayeurs.

18H13

Mon cœur a toujours dit à ma tête que les personnages singuliers sont des créatures passionnantes ; ils captivent et touchent les gens, qui aspirent au palpitant et au touchant.

23H28

la mort était à notre chasse, là… derrière nous…

01H52

Triste égoïsme d’un monde définitivement non altruiste, car l’altruisme n’est qu’image utilisée pour son reflet « hashtaguée ».

02H34

Ne vous privez pas de me priver de vivre cela, car tout comme vous, je ne souhaite pas de moi. 

01H20

Vous et moi sommes deux fous parmi les schizophrènes, prêts à jouer de tout pour rien, prêts à tuer père et mère pour un seul sourire de l’autre et du prochain.

19H09

Mère vous êtes la mer qui éloigne les instincts primaires pour faire place à l’amer d’un éphémère haineux disciplinaire de divisionnaire. 

03H28

Tu étais un ébéniste et un pyromane, j’étais ton olivier et ton étincelle, la tentation était trop grande, l’idée trop brûlante sur tes doigts.

17H57

Mon cœur avait dit : « Soit des larmes, soit des armes. » Ma pensée avait affirmé : « Prends les armes, plutôt que les larmes ». 

21H37

le doute est là, je me dis que tout peut se finir, que je pourrais enfin m’abstenir, alors quand le doute se pose, j’oublie toutes mes ecchymoses.

08H46

Mon amour, viens un peu plus près de ton amour idyllique, oui vas-y approche-toi de ce corps diabolique.

04H59

J’aime me saigner, me lacérer, me torturer, le faire en me regardant dans un reflet, contempler la déformation de la réalité.

22H22

J’ai prié en sachant que la prière n’était que le premier combat d’une longue guerre que je menais contre moi, contre l’Asperger, contre l’élémentaire.

13H26

Ce n’était pas de la mélancolie, c’est dissemblable. Tu t’attendais à une tristesse, à de l’ennui, mais rien ne se fit, rien ne vit le jour ni la nuit. C’était plus nuisible que cela, plus épouvantable dans la pénibilité exécrable.

00H18

Je crois avoir la vérité juste, mais la justice n’est pas la justification du justifiable, ce n’est pas moi qui ai la raison, ce n’est pas moi qui réponds aux questions !